Les adaptateurs

Le port série

Une fois prises, les vues peuvent être transférées sur micro. Dans tous les cas, il est possible d’utiliser un câble série (fourni) pour transférer à l’aide d’un logiciel le contenu de la mémoire vers votre PC/Mac préféré. Ceci se faisant à la vitesse du port série (115 Kbps maxi), le transfert de 4 ou 8 Meg peut sembler long !
Par exemple, j’ai constaté un débit de 12 secondes par vue 640 x 480, ce qui fait 12 minutes de transfert pour une carte de 4 Meg bien remplie.

Le bus rapide

Certains matériels comme le Nikon Coolpix disposent, en plus d’une liaison série, d’une sortie USB. Ceci permet, pour les possesseurs de PC déjà équipés de cette interface, de gagner un temps considérable sur le transfert de l’appareil vers le PC.
Si la mémoire est amovible, il existe d’autres solutions, plus coûteuses mais plus pratiques : les « nacelles ».

Les nacelles PCMCIA

On trouve des nacelles PCMCIA (de type T2) pour les cartes Smart Média et Compact Flash. Le principe est d’insérer la mémoire Flash dans la carte PCMCIA, puis d’utiliser ensuite celle-ci dans un micro portable, ou un micro de bureau disposant d’un slot PCMCIA.

Avantage : Système bon marché (environ 150 Frs)

Inconvénient : Il faut disposer d’un micro avec slot PCMCIA, si possible sous Win95 car le « Plug & Pray » de NT4 pour les PCMCIA n’est pas encore au point :-) !
 
Nacelle PCMCIA CompactFlash
Nacelle PCMCIA SmartMedia
Nacelle CompactFlash
Nacelle Smart Media
 

Les nacelles 3 ¼ (FastPath)

Même principe que ci-dessus, mais on utilise une nacelle en forme de disquette, dont les lecteurs sont quand même plus répandus que les slots PCMCIA. Les nacelles 3 ¼ n'existe que pour des cartes SmartMedia.

Inconvénient :  Prix élevé (690 FF chez Fuji, 990 FF chez Olympus)
 

Nacelle 3 ' 1/4 SmartMedia